À l’affût d’un plaisir intense

Temps de lecture : 5 minutes

Au tribunal, l’audience se termine sans l’avocate Britany qui se réfugie dans les toilettes les plus proches. Tout son sang-froid disparaît, lorsque son père la remplace par une associée. Voilà des semaines qu’elle se démène corps sans âme sur cette affaire. Britany voue à son adversaire une attirance dévorante. L’avocate a toujours eu un goût subtil pour les mafieux meurtriers comme Tony. Mais sous l’autorité de son père, Britany se soumet malgré elle. Le cabinet appartient à sa famille depuis déjà quelques siècles, et même si cette avocate vient de les rejoindre après sa longue période d’absence. Elle doit apprendre à maîtriser ses instincts. Son clan l’a prévenu, les lois doivent être respectées et appliquées.

Britany observe le vide de ses émotions qui devraient transparaître sur sa peau laiteuse, mais tout ce qu’elle voit dans ce miroir est cette robe d’avocate. La toge la ramène à la réalité de son statut dans cette vie.

Britany semble faire face à ses pulsions meurtrières, quand Tony franchit la porte des toilettes où elle se terre. Ce dernier s’avance vers la jeune femme d’un pas décidé.

_ Expliquez-moi ! Pourquoi ne pas avoir plaidé cette affaire ? J’imaginais affronter un rival à ma hauteur. En échange, on m’offre une avocate jouant les gazelles incompétentes.

D’un geste théâtral, Tony lui signifie son mépris. Il rebrousse chemin quand Britany fonce vers lui en maîtrisant toute sa force.

_ Si vous vouliez une lionne comme adversaire, jouer franc jeu.

Tony aperçoit la hargne de cette avocate, et un autre jeu s’achemine dans son cerveau. Ne voyant qu’une frêle jeune femme à la peau de neige, il s’imagine empoignant ses cheveux noir corbeau. Il s’avance vers Britany un sourire satisfait sur son visage.

_ Vos associés ont soudoyé mon client, continue Britany. Pour une crapule comme vous, c’est si facile de se cacher derrière son argent, tel un lion peureux tapi dans sa tour d’ivoire.

Britany heurte le mur des toilettes. Cette promiscuité avec cet homme dérange son odorat affiné, elle serre les dents pour se contenir, devant ce mortel qui visiblement se prend pour dieux. Dans ses yeux vert émeraude, l’avocate cherche en lui une chose qui la ferait renoncer à cette traque. Lorsque Tony approche sa bouche de son oreille, elle ne peut s’empêcher de savourer la chaleur de sa peau, écoutant son cœur battre, la plongeant dans une magnifique souffrance.

_ Pas un lion, mais un chasseur !

Dans un murmure sensuel, Tony glisse une main virile sur la hanche de Britany pour la maintenir.

_ Si je le veux, je te coince, là, maintenant, contre la paroi.

La voix de Tony est pleine de promesses. Britany sent son corps réagir contre son gré. Pendant un court instant, cette jeune femme a envie de céder à son instinct. Très vite, elle reprend le dessus, repoussant Tony sans mesurer sa force qui se retrouve projeté contre la porte des toilettes, pensant à un déséquilibre de sa part. Britany se recentre au plus vite, et tente de le dissuader en jouant les saintes.

_ Vous me prenez pour qui ? Je ne suis pas l’une de vos poupées.

Tony attrape Britany par le poignet avant qu’elle n’ait pu franchir la porte de sortie.

_ J’aime les défis ! lui susurre-t-il.

Britany retire son bras, l’intimide froidement du regard. Espérant le décourager de faire cela. Une fois dans le parking souterrain, Britany rejoint sa berline bleue aux vitres teintées. Elle ne sait plus si sa rage est causée par le fait qu’elle a dissuadé Tony de ne pas la prendre en chasse ou celui de refouler son désir de chasse.

4 heures du matin !

La nuit est horrible et l’aurore est encore loin, Britany part faire un footing pour se défouler. Ses pieds nus sur le sable humide lui prodiguent une sensation apaisante, le doux roulement des vagues caressant le littoral envahit sa tête et balaye ses idées malsaines.

Tony aperçoit sa lionne au loin, sa peau de porcelaine contraste avec l’obscurité. Il avait renoncé à toute tentative. Mais là sur ce rivage désert, l’aubaine est trop belle pour la laisser filer.

Tony s’avance lentement vers cette femme qui ne fait qu’attiser son attirance. Il réussit à l’approcher suffisamment pour lui caresser le bras, puis il effleure lentement la joue de Britany. Il finit par glisser sa main derrière sa nuque et tente de l’attirer vers lui. Tony n’est pas gêné par la froideur mortelle que Britany dégage. Il veut lui faire comprendre de gré ou de force que personne ne peut lui résister.

Britany sait qu’il ne lâchera pas l’affaire que tout est joué d’avance. Donc sans trop de mal, la bête tapie au fond d’elle prend le dessus. Après tout, la plage est déserte. Lorsque Tony place ses mains sous fesses, elle en profite pour enlacer ses jambes autour de sa taille. Britany entend son pouls s’accélérer et ses veines se gonfler. Au milieu de cette nuit sans lune, personne ne viendra à son secours. Alors avec une tendresse obscure, Britany savoure cet instant, se rappelant les bons souvenirs où elle faisait partie des assassins privés des grands rois et reines d’un autre temps où le sang coulait à flots. Puis dans un silence de mort, elle glisse ses lèvres sur le cou de Tony qui prend cela pour une résilience. Mais la jeune femme enfreint les lois de la famille et bascule dans l’interdit. Britany croque la vie à pleine dent serrant les jambes autour de sa taille. Tony se met à hurler, jusqu’à entendre ses os craquer sous la pression. La chaleur et l’ivresse remplissent le corps tout entier de Britany, la fièvre du démon la possède. Pendant que son hôte se vide de sa vitalité, la démone se délecte de son sang. Rien ne peut changer cette fatalité.

Tony s’écroule sur le sable, inerte. Britany honteuse s’essuie, la perle rouge au coin de sa lèvre pendant que ses canines reprennent place dans sa gencive. Dans le silence de la nuit Britany part s’exiler, comme l’exige les lois de son clan, pendant un siècle durant. Mais avant elle prend soin de jeter le corps du chasseur à la mer.

Renard Séverine

1 réflexion sur “À l’affût d’un plaisir intense”

  1. Hello Séverine,
    bigre je ne m’attendais pas à trouver une vampire sous la robe noire d’avocate. il faut dire qu’ils ont les dents longues ceux qui se cachent sous les robes noires… J’ai juste trouvé abrupte l’apparition de Tony aussi sur la plage à 4Heures du matin. A-t-il aussi des insomnies? Ou s’être fait éconduire par cette pétulante avocate le ronge au point de le rendre insomniaque?
    Bizh

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.